AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 TABYTA → Si tu regardes le Diable dans les yeux, alors le Diable te regardera aussi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Tabyta S. Johnson
hey little lambs, I'm
avatar
more about you
your identity card

▲ ARRIVEE SUR ARDA : 08/05/2013
▲ MESSAGES : 17
▲ EMPLOI/LOISIRS : Ancienne femme de joie / Réaliser des plans diaboliques



ARDA CITY
▲▼▲


MessageSujet: TABYTA → Si tu regardes le Diable dans les yeux, alors le Diable te regardera aussi.   Mer 8 Mai - 11:16


☇ TABYTA S. JOHNSON
“ OH TU MIAULES! RECOMMENCE, C'EST MIGNON ”

☇ DÉVIANTS
FEAT. KAYA SCODELARIO
PRENOM(S) & NOM : tabyta skye johnson.
SURNOM : tab.
DATE & LIEU DE NAISSANCE : Née à la Brain Corporation, le 24/03/3039.
AGE : 1 an / 20 ans.
MÉTIER : Ancienne femme de joie.
STATUT : célibataire.
ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuelle.
CARACTÈRE : Le caractère de Tabyta est dur à cerner. Elle est un peu hippie, déjantée. Elle n'a aucune honte, ce qui peut s'avérer pratique. Ensuite, personne ne l'a jamais embêté, à cause de son impulsivité légendaire. Mais ceux qui la connaissent ne la craignent pas, de part sa générosité, sa joie de vivre, sa cupidité. Son état caractériel plait aux individus, malgré tous ses défauts, car elle est aimable et sait faire la part des choses. Mais Tabyta est aussi très courageuse, presque rien ne lui fait peur et cela s'avère être un atout très souvent. Elle est aussi hyperactive, elle ne peut pas tenir en place. Malgré cela, elle dispose d'un manque d'assurance en elle, et a toujours besoin qu'on lui confirme si ses choix sont les bons ou non. Pour terminer, on pourrait qualifier la jeune brunette de déterminée. Elle ne renonce jamais et cela peu importe les conséquences. Même, on pourrait considérer ses actes comme provenant d'un autre de ces adjectifs qui qualifient son caractère : têtue.

☇ LE QUESTIONNAIRE ARDARIEN
▬ Avis sur la Brain Corporation

La Brain Corporation ? Cet institut qui a révolutionné le monde de la technologie ? Et bien, c’est l’ennemie. C’est celui qui nous créer pour nous dominer, celui qui mérite d’être abolit. Même, la remercier de nous avoir créés serait un acte de trahison. La Brain Corporation, je donnerais tout ce qui me forme pour avoir la joie de la vaincre. Vengeance. Haine. Défiance. Ecœurement.

▬ QUE PENSEZ-VOUS DE LA CONDITION DES CYBORGS ? POUR OU CONTRE LEUR TRAITEMENT ?

Oui, nous sommes des robots. Oui, nous pourrions remercier les hommes de nous avoir donné les capacités de réfléchir plus vite qu'eux, de faire des choses que jamais ils ne ferons. Mais qu'elle tristesse qu'ils ne nous prennent pour la plupart que pour des jouets, des machines. En prenant du recule, notre traitement est si ridicule, si méchant. Nous n'avons pas de cœur, ni quelque organe qui soit. Mais nous ne sommes pas assez bêtes pour voir que nous ne sommes pas que des choses. Sans nous, ils ne sont rien.

▬ QUE PENSEZ-VOUS DE LA TECHNOLOGIE ? POURRIEZ-VOUS VIVRE SANS ELLE ?

Je suis le pur produit de la technologie. Bien évidemment, je ne peux renier le fait qu'elle est importante et que je ne peux me permettre de dire que je pourrais vivre sans elle. Pour l'homme, j'ai un avis complètement différent. En vérité, j'aurais préféré qu'elle n'existe pas. Regardez, ces parents désespérés qui achètent des robots enfants car ils ont trop d'amour à revendre. Regardez, ces personnes incapables de bouger par eux-même, trop gros pour aller de leur chambre à leur salle de bain car la technologie fait tout pour eux, et ces enfants à l'école qui n'utilisent maintenant que des machines pour calculer de simples additions. La technologie est une avancée qui dégrade l'homme.

▬ QUELLE EST VOTRE OPINION SUR LES DEVIANTS ET LES HUMAINS REBELLES ?

Les déviants, j'en fais partit. Et ce que j'en pense? Nous sommes les seuls répliquants capables de réaliser que nous ne méritons pas ce qu'on nous pousse à faire. On nous créer pour nous haïr. Qu'est ce qu'ils en tire? Et bien, une futur rébellion de tous ces robots, dont on ne croit avoir créer aucun esprit de révolution, de haine.
Et ces humains rebelles. Ceux qui se rallies à notre cause. Sans eux, nous ne pourrions obtenir les informations que nous détenons. Je suis favorable, et je ne demande que à ce que leur nombre puisse s’accroitre.




PRÉNOM/SURNOM : elisa.
AGE : 17.
SEXE : F
COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM? : ancienne ardia citienne :3.
ET COMMENT TU LE TROUVES? ♥♥♥.
PEUT-ON ON FAIRE UN PRÉDÉFINI DE VOTRE PERSO. SI VOUS ÊTES SUPPRIME ? OUI
CODE RÈGLEMENT : TSJ.



Dernière édition par Tabyta S. Johnson le Ven 10 Mai - 19:25, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Tabyta S. Johnson
hey little lambs, I'm
avatar
more about you
your identity card

▲ ARRIVEE SUR ARDA : 08/05/2013
▲ MESSAGES : 17
▲ EMPLOI/LOISIRS : Ancienne femme de joie / Réaliser des plans diaboliques



ARDA CITY
▲▼▲


MessageSujet: Re: TABYTA → Si tu regardes le Diable dans les yeux, alors le Diable te regardera aussi.   Mer 8 Mai - 11:17


☇ VOTRE HISTOIRE
“ LA VENGEANCE EST UNE JUSTICE SAUVAGE ”
Des 0, des 1. Ce sont les seules choses qui passent dans ma tête. Pas de lettres, ni d’images. Pourtant je parle, je dessine, et je sais compter à l’infini.
Ainsi va la vie pour les répliquants. On te créer pour que tu réponde à des tâches bien spécifiques. Certains sont programmés pour aider les familles, d’autre pour soutenir et maintenir le calme à Arda City.
Moi ? J’ai vue pour la première fois l’enseigne de la Brain Corporation le 24 mars 3039. Transférée dans une ville faite de sexualité seulement, j’avais pour seule mission de servir l’homme. J’allais et venais dans les rues des cette ville pleine de lumière, remplie de monde, ne vivant que la nuit. Ainsi, j’accomplissais les demandes que la Brain Corporation m’avais donné sans broncher.
Puis six mois passèrent. Six longs mois dans lesquelles je satisfaisais les autres faits de chair et d’os sans me demander si une autre vie m’attendait hors de cet endroit où je n’étais qu’un jouet de plénitude. Ce n’est qu’en faisant la rencontre d’un déviant que ma vie changea. D’ailleurs, que faisait-il ici ? Il me répétait que c’était purement et simplement pour recruter des répliquants que sa venue ici s’était faite. Selon moi, il recherchait plutôt une manière de se détendre avant qu’il ne meurt. Il était juste tombé sur moi et se rappela qu’il s’était dévié des autres afin de promettre une rébellion.
Il m’emmena loin. Je ne savais même pas où nous allions, mais me rabâchait que nous étions sur le point d’arriver aux camps de base de ces robots avides de vengeance. Jamais je n’avais pensé à sortir du chemin que l’on m’avait donné à ma création, mais ce n’est qu’au moment où des Phantoms s’en prirent à ce robot qui m’avait en quelque sorte donné la chance de vivre comme tous les autres que je me remplis à ras bord de haine. Par peur, je m’étais enfuie, et par chance, ils ne me rattrapèrent pas. Le temps fit que je trouvai des déviants par moi-même. Ils m’expliquèrent chacun leur tour la ou les raison de leur soif de justice. Et je réalisais que je n’avais été qu’un ridicule pion. Que j’avais osé être abusée par des organiques. Et tous les sentiments les plus mauvais s’emparèrent de moi, et plus jamais ils ne me quittèrent.
Andrew. Ainsi s’appelait ce déviant qui m’avait rallié à sa cause. Neuf mois que j’avais été créée. Ayant vécue avec les hommes pendant quelques mois, on m’avait demandé de me fondre dans le décor et d’essayer du mieux que je pouvais d’avoir des informations sur leurs plans contre nous.
Je suis tombée amoureuse. D’un garçon qui m’a dénoncé après avoir compris que je faisais partie des déviants. Et je l’ai tué afin d’être sûre qu’il n’en dise pas trop aux Phantoms.
Maintenant, cela fait un an que je suis le fruit de la Brain Corporation.