AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 [Akio/April]Music inside

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

April Stanson
hey little lambs, I'm
avatar
more about you
your identity card

▲ ARRIVEE SUR ARDA : 02/04/2013
▲ MESSAGES : 108



ARDA CITY
▲▼▲


MessageSujet: [Akio/April]Music inside   Mer 1 Mai - 11:43

April venait de passer une bonne demie-heure dans sa salle de bains personnelle. Les Stanson, fait assez exceptionnel, lui avaient laissé sa soirée de libre. Si ses souvenirs étaient bons, cela n'était pas arrivé depuis quatre mois. Quatre mois à ne sortir que pour accompagner ses hôtes, c'était un peu long quand on est censée avoir une vingtaine d'années. Bien entendu, la jeune réplicante n'avait pas protesté, ni demandé, ni même abordé le sujet ; elle était tout à fait consciente que si elle osait le faire, les Stanson n'hésiteraient pas à la sanctionner. Elle avait donc attendu, patiemment. Et sa patience avait payé : les parents Stanson avaient décidé de passer une soirée seuls avec leurs deux enfants, April était donc libre de faire ce qui lui plaisait, du moment qu'elle ne restait pas dans le salon. Elle n'avait pas hésité sur son choix de destination. Ce soir était la parfaite occasion d'aller au Kosmos, lieu qu'elle appréciait pour son ambiance mais qu'elle ne visitait que rarement.

Elle sortit donc en toute discrétion de la grande maison Stanson et appela un taxi qui la déposa au Kosmos. Lorsqu'elle entra dans la salle, la musique avait déjà atteint ses oreilles depuis longtemps. Mais il ne lui fallut pas plus de trois secondes pour être impregnée de l'ambiance. Ca et là, des groupes étaient assis et buvaient, discutaient, riaient. Certains dansaient au milieu de la salle, les lumières virevoltaient en tous sens. Le barman faisait, comme à son habitude, des jongleries avec les bouteilles. April appréciait le barman, un réplicant, qui ne se plaignait jamais de son travail et accueillait tout le monde avec beaucoup de sympathie. Elle se dirigea instinctivement vers lui, s'assit à un tabouret du bar et commanda une boisson.

Ce soir, un groupe amateur jouait un rock entrainant. April, son verre à la main, regardait attentivement les cinq hommes sur scène, le sourire sur leur visage, leur jeu de scène. Ils s'inspiraient d'un vieux rock des années 1990, ce qui était assez rare pour un groupe nouvellement formé. C'était très intéressant. D'ailleurs, la réplicante n'était pas la seule à être attentive au groupe. Un homme, d'origine asiatique, était assis à côté d'elle au bar, et lui aussi suivait attntivement ce qui se passait sur scène. Il y trouvait un intérêt certain. April voulut lui dire quelque chose, faillit se raviser avant de finalement se lancer - après tout c'était une soirée exceptionnelle.

-Ils sont plutôt doués, je trouve, pas vous?

Elle avait attendu que le jeune homme se retourne vers le bar et puisse l'entendre et se rendre compte qu'elle s'adressait à lui. Elle attendit de voir s'il lui répondrait, un sourire aux lèvres, ou s'il l'ignorerait comme beaucoup le faisaient avec elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
hey little lambs, I'm
avatar
Invité
more about you
your identity card




ARDA CITY
▲▼▲


MessageSujet: Re: [Akio/April]Music inside   Mer 1 Mai - 14:05



Music Inside
PV April.

Akio était au téléphone avec son boss, en plein milieu de la rue. Les enregistrements venaient juste de se terminer, il avait désormais un peu de temps libre avant de repartir en tournée avec un nouveau groupe que son manager n'avait pas encore réussi à rassembler. Ce dernier point était justement le sujet de l'appel, et de la discussion houleuse en cours. Tandis qu'il se rendait calmement, et exceptionnellement à pied, jusqu'à son appartement du quartier Ouest, son Flubber customisé avait vibré et la voix de son propriétaire en était sortie. Vous vous rendez compte ? A peine une demie-heure après son départ du studio, son patron l'appelait déjà ! Ce-dernier s'était tout d'abord excusé de ne pas encore avoir de travail pour lui, puis l'avait supplié de ne pas faire trop de conneries pendant ses "vacances", histoire de ne pas avoir encore plus de mal à lui en trouver, du boulot. Car évidemment, aucun musicien n'a envie de bosser avec des gens qui risquent d'entacher leur réputation. A croire qu'Akio était de ceux-là ! Mais lui ne faisait jamais rien qui pourrait contrarier Jayde. Il se tenait à carreau, pour lui obéir aveuglément comme il avait été programmé pour le faire. Sauf qu'à force de recevoir recommandations et ordres de la part du père de la demoiselle, dont il n'était en aucune façon le réplicant, il commençait à être sérieusement agacé. Aussi, quand l'homme lui demanda de rentrer bien sagement chez lui sans se faire remarquer, il décida qu'il allait justement faire le contraire, comme un enfant qui change de programme pour le simple plaisir de contrarier ses parents.

« Ouais, ouais, c'est ça, lâchez-moi un peu les basques et demandez plutôt à Jayde son avis. »

Il patienta quelques secondes, le temps que son interlocuteur transmette le message à sa fille, puis la voix du manager retentit à nouveau.

« Elle dit qu'elle veut que tu rentres !
- C'est vrai ce mensonge ? » fit-il en levant un sourcil, sceptique.

Soudain, ce fût la voix de la jeune fille qu'il entendit.

« J'ai pas du tout dit ça, Akio ! Amuse-toi bien ! Dis-moi juste où tu vas, au cas où ? »

Il n'y avait pas vraiment réfléchit, en fait. Articulant un "euuuuuuuh" très glamour, il regarda autour de lui, et aperçu une enseigne plus attirante que les autres.

« Au Kosmos, dit-il.
- Ooooh, je vois. Bonne soirée ! »

La lumière de l'appareil s'éteignit, signe qu'elle avait raccroché. Il soupira. Dans quoi il s'était encore fourré ? Finalement il aurait bien aimé rentrer peinard à son appartement et prendre un bain avec un max de mousse. Mais bon, il était obligé d'aller au Kosmos, maintenant, se mêler aux autres, imaginez un peu que Jayde vienne le chercher ici et qu'elle ne le trouve pas ? Poussé par son désir de lui obéir, il avança de nouveau en direction du bar, puis poussa la porte tout en écarquillant légèrement les yeux. Une mélodie emplissait la salle, et ses oreilles, de bon vieux rock comme il l'aimait. Finalement, il n'allait pas vraiment passer la soirée loin de son univers...! Plutôt rassuré, il se dirigea immédiatement vers le bar. Il ne voulait pas s'asseoir trop près des humains, malgré le fait que personne ne sache qu'il était un réplicant, au cas où quelqu'un le reconnaisse. Il n'avait pas vraiment envie de passer sa soirée à signer des autographes à des inconnus qui lui diraient qu'ils étaient ses plus grands fans, qu'ils connaissaient tous ses morceaux ou qu'ils avaient une chaîne youtube avec plein de covers de lui dessus. Il faisait ça à chaque apparition officiellement, pas besoin de le faire en plus de le privé. Mais comme les asiatiques n'étaient pas vraiment monnaie courante à Arda, il avait du mal à empêcher les regards de se retourner sur son passage. Les clients n'étaient pas nombreux, heureusement, et lorsqu'il crût entendre "C'est pas le guitariste qu'on voit partout là ? Nakatruc ?" il réussit à se convaincre que c'était juste son imagination. S'asseyant au bar, il commanda une bière pour faire bonne impression, bien que ce ne soit pas très bon pour ses circuits, et la sirota lentement tout en se concentrant sur la musique qu'il entendait.

Ça faisait une bonne heure qu'il était là, son buste désormais tourné vers le groupe qui jouait pour mieux analyser leur musique, une heure que la salle se remplissait petit à petit, lorsque quelqu'un vint s'asseoir au comptoir entre un type un peu enrobé et lui. Son arrivée le sorti de sa torpeur et il se souvint qu'il n'avait pas fini sa boisson. Quelle heure était-il, au juste ? Pouvait-il rentrer ? Il regarda sa montre, seulement vingt-et-une heure. Trop tôt. Il réprima un soupir et se tourna à nouveau vers son verre pour le boire, lorsque la personne qui venait de s'asseoir s'adressa à lui.

« Ils sont plutôt doués, je trouve, pas vous ? »

Il dirigea ses yeux bridés sur la demoiselle qui venait de parler, et la fixa d'un air étonné jusqu'à ce qu'il se rende compte qu'il fallait répondre. Ses lèvres se fendirent en un sourire.

« C'est pas mal, le batteur est très doué, le tempo est bon, mais la guitare est trop timide si vous voulez mon avis. Et le chanteur détonne encore trop pour avoir une chance de passer pro. » dit-il d'une voix forte, en se penchant légèrement vers elle pour se faire entendre malgré la musique et le brouahahah ambiant.

Puis il se rendit compte qu'il avait parlé avec les mots compliqués qu'on lui avait appris, que quelqu'un d'extérieur au domaine de la musique ne pouvait pas vraiment comprendre, et s'excusa :

« Je suis désolé, j'ai utilisé mon vocabulaire de professionnel ! »

Il se passa une main sur la nuque avec un sourire gêné. Elle était plutôt mignonne, et bien qu'Akio ne soit pas vraiment intéressé par les relations amoureuses, il était bien obligé de le remarquer. Elle avait des cheveux châtains et des yeux noisettes, ainsi qu'un air fragile qui intriguait Akio. Elle avait l'air beaucoup plus jeune que lui, enfin que ses 31 ans d'apparence, ce devait être pour ça qu'elle lui paraissait si frêle.
Revenir en haut Aller en bas

April Stanson
hey little lambs, I'm
avatar
more about you
your identity card

▲ ARRIVEE SUR ARDA : 02/04/2013
▲ MESSAGES : 108



ARDA CITY
▲▼▲


MessageSujet: Re: [Akio/April]Music inside   Jeu 9 Mai - 11:13

April ressentit les quelques secondes de silence comme une éternité. L'homme s'était tourné vers elle, mais il l'avait fixé avec une expression surprise, sans rien dire. Avait-elle dit quelque chose de déplacé sans s'en rendre compte? Ou essayait-il juste de reconnaitre quelqu'un qu'il avait déjà croisé, car les inconnus ne s'adressent pas la parole en temps normal? La jeune réplicante tenta de garder une contenance pendant ces quelques secondes, jusqu'à ce qu'un sourire fende les lèvres du jeune asiatique. D'ailleurs, c'était étonnant, on ne croisait pas des masses d'asiatiques à Arda. Non pas qu'April était d'une quelconque intolérance, au contraire, pour elle peu importait l'apparence. Elle écouta donc la réponse du jeune homme, qui avait élevé la voix pour qu'elle puisse l'entendre.
Et effectivement elle l'entendit. Mais elle ne comprit pas tout. Les mots tempo, guitare timide, chanteur détonne n'étaient pas du tout familiers de la jeune femme. Elle qui voulait simplement juger de l'aspect esthétique de la musique se retrouvait de toute évidence face à une personne qui avait des connaissances techniques et savait juger bien mieux qu'elle. Elle se sentit un peu ridicule, sur le coup. Avant que l'homme s'excuse de lui-même. Cela n'arrivait pas souvent, que les gens s'excusent aussi facilement, c'était d'autant plus agréable à entendre.

« Je suis désolé, j'ai utilisé mon vocabulaire de professionnel ! »

April lui sourit avec beaucoup de sympathie. Il était donc professionnel, cela expliquait qu'il s'y connaisse. La réplicante éprouva une certaine admiration : les musiciens professionnels étaient souvent des gens très doués, ils avaient du talent. Ils vivaient un rêve, bien loin de sa petite vie de fille au pair.

-Ce n'est rien, ne vous inquiétez pas.

Elle se fit la remarque, en son for intérieur, que les Stanson ne s'excusaient jamais auprès d'elle lorsqu'ils faisaient des erreurs ou la traitaient mal. Leurs enfants, au début, ne s'excusaient pas non plus, le fruit ne tombant pas très loin de l'arbre. C'était la jeune réplicante elle-même qui avait dû leur inculquer une certaine forme d'humilité, leur apprendre a demander plutôt qu'exiger, à demander pardon. Alors que les réplicants étaient programmés pour être respectueux. Comme quoi, parfois les machines avaient des valeurs qui manquaient aux êtres humains. Mais pas à cet inconnu. Ce qui le rendait encore plus intéressant.

-Vous êtes un pro alors! Ca doit être bien! Vous jouez de quel instrument?

Sa curiosité avait pris le dessus. Après tout, cet homme semblait tout à fait aimable et sympathique, alors pourquoi ne pas essayer de le connaitre plus? Elle n'y avait pas grand chose à perdre. Au pire, il la repousserait et elle finirait sa soirée toute seule, ce qui ne changerait pas du reste du temps. Malgré tout la réplicante ressentit encore une pointe d'appréhension à la réaction du jeune asiatique.

-Si la question ne vous semble pas indiscrète bien sûr...

Elle garda néanmoins un sourire et un regard curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
hey little lambs, I'm
avatar
Invité
more about you
your identity card




ARDA CITY
▲▼▲


MessageSujet: Re: [Akio/April]Music inside   Dim 23 Juin - 21:01

Music Inside

Akio était plutôt amusé par les réactions de la jeune femme. Elle semblait anxieuse et guettait le moindre de ses gestes, comme si elle était un animal apeuré ne quittant pas le danger des yeux pour savoir à quel moment s'enfuir. Le jeune homme n'était pas dangereux pourtant ! Et il se surprit à espérer qu'elle ne se sauve pas en courant. Finalement il était plutôt content qu'elle ait engagé la conversation, ça lui permettait de ne pas passer sa soirée à se morfondre dans l'ennui le plus total. Et puis, une fois que la discussion était amorcée, ça allait tout seul avec lui, on lui avait appris à tenir une conversation, et il la menait généralement de main de maître. Très important pour les interviews, la maîtrise de l'art oratoire.
Enfin bref, y'avait besoin d'une réponse là, et vite. Avec un éclat de rire, il répondit donc.

« Ah ! Alors vous ne savez pas qui je suis ? »

La demoiselle ne semblait pas l'avoir reconnu. Peut-être n'avait-elle clairement aucune idée de qui il était d'ailleurs, Akio avait parfois du mal à se souvenir que tout le monde n'était pas intéressé par sa musique. Il fallait le comprendre, toute la journée il ne côtoyait que des personnes du milieu, qui mesuraient toutes la grandeur de son talent et lui donnait du "monsieur" et du "Nakamura-san" à tout bout de champ. Oui, oui, Nakamura-san, certains essayaient même des expressions japonaises pour se faire bien voir. Alors qu'Akio n'alignait pas trois mots dans ce qui aurait dû être sa langue natale. 
Toujours est-il qu'il était très surpris de ne pas avoir été démasqué. Mais ce n'était pas plus mal, alors avant qu'elle n'ait pu répondre, il secoua la main et eût un nouvel éclat de rire.

« Ce n'est pas grave ! Et c'est même tant mieux ! »

Il lui sourit de toute ses dents et promena ses pupilles presque noires sur le visage de la demoiselle. D'après l'attitude un peu réservée de celle-ci, il était parfaitement conscient qu'il pouvait la mettre mal-à-l'aise par son comportement (trop) décontracté. Mais il ne pouvait pas résister à l'envie de dérider un peu cette jeune femme un peu trop sage.

« Je suis guitariste, tout ce qu'il y a de plus pro ouais. On peut même dire que je suis né pour ça ! ... Et je m'appelle Akio. »

Toujours accoudé au bar, il tendit néanmoins sa paume vers elle, offrant une poignée de main tout en demandant indirectement son prénom à sa nouvelle amie.
Revenir en haut Aller en bas

April Stanson
hey little lambs, I'm
avatar
more about you
your identity card

▲ ARRIVEE SUR ARDA : 02/04/2013
▲ MESSAGES : 108



ARDA CITY
▲▼▲


MessageSujet: Re: [Akio/April]Music inside   Dim 7 Juil - 20:36

« Ah ! Alors vous ne savez pas qui je suis ? »

April se figea. Venait-elle de faire une erreur monumentale? Pourquoi aurait-elle du savoir qui était ce jeune homme? Avait-elle engagé la conversation avec une personne important sans même s'en rendre compte? Visiblement oui. Zut. Pourtant, elle eut beau chercher dans ses connaissances -et les cyborgs font beaucoup plus vite le tour de leur connaissance que les humains-, elle ne trouva aucun souvenir d'avoir vu cet homme quelque part. Il était sans doute vexé, pensa-t-elle en une fraction de seconde. Heureusement l'inconnu connu la rassura de suite en lui disant que c'était d'ailleurs mieux ainsi. La réplicante lui adressa un sourire. Oui, après tout, l'anonymat pouvait faire du bien, et puis ça lui donnerait l'occasion de se présenter sans que la personne en face de lui sache déjà toute sa biographie. Ce fut d'ailleurs ce qu'il fit.

Akio était donc guitariste. Il se présenta tout en naturel. D'ailleurs, c'était un mot qui lui correspondait bien, de toute évidence : naturel. Il discutait avec April en toute simplicité, ne feignant aucune réaction, aucun mot. Cela faisait énormément plaisir de tomber sur une personne naturelle, pour April qui avait l(habitude d'évoluer dans un monde rempli d'apparences. Akio lui tendit une main, qu'elle regarda une demi seconde surprise, avant de la serrer avec un grand sourire à l'attention de son interlocuteur.

-Enchantée Akio. Je m'appelle April.

Elle était sincèrement ravie de rencontrer Akio. Il n'avait pas précisé son nom de famille, la jeune femme en fit de même. C'était mieux ainsi, moins formel. April sentait qu'elle appréciait le jeune homme, elle ignorait encore réellement pourquoi, mais elle le sentait. Et en même temps, elle était impressionnée. Elle discutait avec un professionnel de la musique, un homme qui devait être célèbre! C'était même un tout petit peu écrasant.

-Je suis fille au pair pour une famille d'Arda. Ca n'a pas autant de prestige, je dois avouer.

Elle eut un petit sourire gêné. Il n'était clairement pas nécessaire de le préciser, bien entendu, mais April n'était pas très douée pour les relations interpersonnelles. Et elle n'aimait pas vraiment parler d'elle. Elle n'était qu'une réplicante créée pour servir une famille aisée d'Arda City. Elle s'intéressa plutôt à Akio, qui semblait avoir une activité tout à fait passionnante.

-Vous jouez quel genre de musique Akio? Vous êtes pro depuis longtemps?

Deux questions en dix secondes, mais la curiosité d'April était piquée au vif. C'était l'occasion pour elle d'avoir une discussion qui sorte de l'ordinaire, avec une personne qui sorte de l'ordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
hey little lambs, I'm
avatar
Invité
more about you
your identity card




ARDA CITY
▲▼▲


MessageSujet: Re: [Akio/April]Music inside   Mar 9 Juil - 11:18

Music Inside

Les questions fusaient, Akio sentait bien que la jeune fille était intéressée dans ce qu'il disait. Il était bien conscient qu'il avait la tchatche, de toute façon, il était habitué ! Et puis, sans être narcissique, il aimait bien parler de lui. L'idée l'avait même traversé de parler de sa nature de cyborg à la demoiselle, puisqu'elle ne le connaissait pas, mais finalement il n'avait pas envie de le dire explicitement. Il préférait laisser de petits indices dans la conversation pour voir si elle devinerait.

« Eh ben... Ça fait bien 4 ans maintenant. J'ai pas eu du succès tout de suite, parce que je me suis pointé comme une fleur dans le monde de la musique sans trop savoir comment ça se passait, et puis aussi parce que je fais de la musique un peu bizarre, plutôt du rock mais influencé par plein de styles différents. Ça ne plaît pas à tout le monde, mais comme j'ai un agent plutôt doué j'ai le droit de faire la musique que je veux et je suis devenu plutôt... connu. J'dois avouer que c'est cool comme vie, malgré la pression. J'en profite tant que je le peux encore ! »

Ouh. Peut-être trop d'indices d'un coup. Il but une nouvelle gorgée de sa bière et toussa, ayant but trop vite. Il sourit de sa propre bêtise.

« C'est pas toujours facile, c'est pour ça que je me retrouve dans des endroits comme ici pour évacuer un peu. » ajouta-t'il après un moment de silence.

Puis il se rendit compte de combien c'était grossier de ne pas laisser parler son interlocuteur. Lui aussi était intrigué par la demoiselle, après tout, et il était curieux d'en savoir plus, puisqu'il ne connaissait que son métier et son prénom. Il avait vraiment envie de se faire une amie, parce qu'il en avait très peu en dehors des techniciens et des maquilleurs. Il ne lui restait plus que 4 ans à vivre, et il voulait être bien entouré.

« Mais je ne fais que parler de moi et de mon taf ! Parlez-moi de vous, April. Enfin, parle moi de toi. Tu sais y'a pas de sot métier, fille au pair c'est sympa. Les enfants c'est un truc que j'aime bien. On devrait échanger nos tafs un de ces jours. » rit-il.

Il s'était permit de la tutoyer, parce que c'était quand même plus sympa !
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
hey little lambs, I'm
more about you
your identity card




ARDA CITY
▲▼▲


MessageSujet: Re: [Akio/April]Music inside   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Akio/April]Music inside

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Dedie a Joel/Voodoo music study makes Vatican Library
» Akio Furukawa
» Music Mania V
» Narry Potter [Spoiler Inside]
» Music is my life •
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arda City :: LE KOSMOS-