AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 Ruelles noires [Zephyr & Setsuna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Setsuna L.C. Lamperouge
hey little lambs, I'm
avatar
more about you
your identity card

▲ ARRIVEE SUR ARDA : 09/02/2013
▲ MESSAGES : 312
▲ EMPLOI/LOISIRS : Héritier d'une puissante famille/Pilote free-lance/Terroriste indépendant affilié comme étant un Rebelle
▲ LOCALISATION : EXA02-00 ou mon vaisseau ou autre part !



ARDA CITY
▲▼▲


MessageSujet: Ruelles noires [Zephyr & Setsuna]   Lun 18 Fév - 23:32


Il n’y avait jamais eu, dans la moindre des histoires que j’avais pu lire, la prétention de changer le monde. Aussi loin que puisse remonter ma mémoire d’homme et, je parle ici de ma vraie mémoire, de celle qui aurait dû commencer dans les bras aimants de ma mère et non pas dans une salle blanche dont la lumière vous empêchais de voir quoique ce soit jusqu’à ce que la voix d’un homme vous rappelle à vos sens. Pourquoi étais-je donc devenu ainsi ? Est-ce la machine qu’est désormais mon cerveau qui me pousse à devenir cet énergumène ingérable ? Ce monstre aux yeux des foules ? Personne ne se souvient jamais d’un homme que par l’histoire qu’il laisse. On ne se souvient jamais de ceux qui ont arrêtés les grands criminels de leur temps. Suis-je un de ces criminels ? Qui sombrera dans l’oubli, mes ennemis ou moi ? Le destin est-il un livre déjà écrit ? Je suis à l’aube de ma vie, de ma nouvelle vie et, comme un enfant, j’ai peur.

ZEPHYR ET SETSUNA
RUELLES NOIRES.

- Répète-moi ça encore une fois ? Demanda la cyborg qui côtoyait la vie de Setsuna depuis maintenant un moment à l’annonce de ce que le jeune homme avait prévu pour sa journée.

- Je descends sur Arda. Se contenta-t-il de répéter en s’habillant avec difficultés, ses blessures n’étant pas encore totalement guéris.

- C’est hors de question, protesta Karen, tu n’es pas encore remis, tu es en pleine convalescence, tu vas probablement te faire tuer en bas !

Un sourire moqueur se dessina sur les lèvres du pilote. Mettant ses deux mains sur les épaules de celle qui était ce qui pouvait se rapprocher le plus d’une sœur, il la fixa plusieurs longues secondes avant de répondre.

- C’est un mal nécessaire, j’ai perdu quelque chose à laquelle je tiens beaucoup.

Baissant la tête, Karen ne sut que répondre, elle savait très bien qu’une fois qu’une idée avait germé dans l’esprit de Lamperouge, il aurait été plus simple de faire tomber BrainCorporation que de la lui délogée. S’asseyant sur le lit et jouant un morceau de drap, Setsuna sentit l’anxiété chez elle.

- Allez, ne soit pas si mauvaise, cela fait trois semaines que l’attaque a eu lieu, tout le monde m’a oublié. Dit-il en s’agenouillant face à elle, plaçant ses mains sur le genou de la cyborg.

- Trois semaines… Comment sais-tu que l’objet que tu recherches est toujours à sa place ? Demanda-t-elle d’un ton septique.

- Parce que… Commença à répondre Setsuna avec hésitation. Il émet des ondes qui remontent directement à nous, je sais exactement où il est.

- Excuse-moi ?! Cria-t-elle. Un lien direct avec notre vaisseau ? Tu es sérieux ?!

Se relevant avec difficultés, Setsuna enfila sa veste et sorti sans dire un seul mot. Bien sûr qu’il était sérieux, cette chose, cette babiole aux yeux de tous était l’unique chose qui lui prouvait qu’il est encore un tant soit peu humain, qui lui reste encore une once d’espoir quant à avoir une vie banale après que cette stupide guerre contre son père et ses collègues dirigeants soit terminée. Il avait son air le plus sérieux au visage, malgré la douleur qui lui tiraillait encore les membres. Ses os avaient été ressoudés, ses plaies pensées, mais pourtant, cette déchirure qu’il avait ressenti au milieu de sa poitrine ne s’estompait pas. Ne s’estomperait-elle jamais ?

Les portes glissèrent en silence dans la salle des départs au passage du jeune homme. Se plaçant au centre du socle de téléportation, il leva les yeux vers les opérateurs.

- Nous sommes prêts ? demanda-t-il d’un ton impatient. Je veux que vous me fassiez arriver à deux blocs de la tour mère de La Compagnie, c’est bien clair ?

- Bien monsieur. Le départ est prévu dans cinq, quatre, trois, deux, un…

Setsuna n’entendit pas la suite, le socle s’étant mis en marche. Le transport était d’ordinaire facile, mais il n’utiliserait pas un moyen détourné pour retourner sur Arda cette fois-ci. Il avait piraté des dizaines et des dizaines de socles, c’était maintenant l’heure de s’en servir. Il n’avait aucun Fumbler avec lui, il y allait sans filets, ne voulant pas impliquer son équipage dans une mission que d’autres qualifierait de suicidaire.

S’il faut qualifier l’arrivée d’un quelconque moyen, c’est plutôt façon atterrissage raté et bruyant. Ejecté du socle à cause d’une mauvaise calibration, Setsuna n’attend pas une seconde une fois qu’il a touché la terre ferme, il sent son sang retomber dans ses veines, c’est l’avantage de vivre en apesanteur, on perd la notion de gravité. Ni une ni deux, lunettes fumées sur le crâne, le jeune homme retrouve rapidement ce qu’il a perdu, un collier, une antiquité, plus personne ne porte ce genre de chose, c’est une manie qu’il tient d’un autre millénaire. L’ouvrant, un hologramme du portrait de sa mère apparait sous ses yeux. Antiquité, mais pas trop non plus. Passant le collier autour du cou, il désactive l’émission du signal, autant dire que tout s’est déroulé sans accro, reste maintenant à attendre que la nuit passe et, il n’est pas impossible que cela soit bien plus difficile de passer la nuit sur Arda sans se faire repérer que de récupérer un bijou d’un temps passé.

Les mains dans les poches, Setsuna a rejoint une de ces rues commerciales qui ne ferment jamais, sentant qu’il n’est remarqué de personne, comme il l’avait prédit à sa camarade, il décide de faire une pause dans un de ces restaurants bon marché avant de se lancer dans une nuit longue. S’asseyant au comptoir de ce magasin mobile, le serveur lui affiche un sourire commercial et propose de lui prendre sa commande.

- Un menu du soir sera parfait, merci. Répond Setsuna sans attendre.


✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ruelles noires [Zephyr & Setsuna]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Les femmes noires au pouvoir ...
» Fougasse aux oignons et olives noires
» Les ruelles de Konoha
» Course poursuite dans les ruelles
» Setsuna Sakurazaki... Setsu-chan quoi!-^^-
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arda City :: Archives RPs-